Poèmes sur les ahlul bayt

Un recueil de poèmes soigneusement rédigés par Ali HACHEM. La succession des vers démontre tout l’amour qu’il porte à la famille du Prophéte Mohamad Salla lahu aleyhi wa salam.

 

FATIMA

Fatima bint Rassoulallah

Fille chérie de Khadijal koubrae.

De toi AhlulBayt sont issus,

Qui sont les êtres les mieux conçus.

Mère exemplaire tu as été,

Tel que ton père l’eut espéré.

Ton cher époux le valeureux,

L’Imam Ali le bienheureux.

Ton fils Hassan nous a appris

D’être patients et avertis.

Tandis que pour Hussein le cadet,

Mourir plutôt qu’être déshonoré

Zeynab nous a à tous fait prendre conscience

Qu’à aucun tyran on doit allégeance.

Souffrit Oum kalçoum avec les dames

Mile morts en route de Koufa à Sham.

De ton dû Fadak, tu étais privée.

Dans ton ventre, Mohsine ton fils, fut tué.

Deux lunes trois quart après ton père,

Tu nous quittais un jour impair.

D’Ali et toi, votre descendance

Nous a guidés dans l’espérance

Que le Mehdi tant attendu

Dont le nom tant reconnu,

Le même que le noble prophète portait,

De l’injustice viendrait nous libérer.

Ali Hachem

Ô ALI

Un vendredi au monde tu es venu,

La Kaaba s’en est à jamais fendue.

Avec le grand Ahmed tu as vécu,

Ton lien à Fatima Dieu a cousu

De votre union Hassan et Hussein,

Zeynab la mère de toutes les peines,

Nul doute, grâce à leurs sacrifices,

L’Islam vit par tes filles et tes fils.

Ton statut d’Amir Al Mou’minine

T’a valu Zulficar comme lame fine.

Par elle Mahrab le grand guerrier,

Tomba à Khaybar et fut damné.

Pendant que tu étais prosterné,

Fut à la prière de l’aube attaqué,

Pour Allah tu as tout abandonné,

La nuit d’Al Qadr tu nous quittais.

Ali Hachem

Ô ZEYNAB

Ressaisis toi ô Zeynab

Tu dois rester forte Zeynab

Ne pleures plus et ne crains rien

Ces martyrs sont pour le bien.

Saches que tes lamentations

Chez ta mère eurent réception

Elle te couvrit de patience

En Dieu tu mis ta confiance.

Ressaisis toi ô Zeynab

Tu dois rester forte Zeynab

Ne pleures plus et ne crains rien

Ces martyrs sont pour le bien.

Sur la terre de Karbala

Où le bébé Abdallah

Gisant pas loin de Houssein

Ô Ali qu’est triste la scène.

Ressaisis toi ô Zeynab

Tu dois rester forte Zeynab

Ne pleures plus et ne crains rien

Ces martyrs sont pour le bien.

Ô toi l’affligée Zeynab

Nos cœurs pleurent pour toi Zeynab

Malgré tout tu dois survivre

Ta mission tu dois poursuivre

Le monde entier doit savoir

Tous vos malheurs et déboires

Malgré tout tu dois survivre

Ta mission tu dois poursuivre

Afin que tous ces martyrs

Nous apportent le repentir

Nous te serons dévoués

C’est une promesse renouée.

Ressaisis toi ô Zeynab

Tu dois rester forte Zeynab

Ne pleures plus et ne crains rien

Ces martyrs sont pour le bien.

Ali Hachem