L’épreuve

Chers frères et sœurs, le sujet de cette nuit du mois de Muharram, est l’épreuve et à ce propos Dieu Tout Puissant nous dit dans les versets 2 et 3 de la sourate l’araignée : Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire : “Nous croyons ! ” sans les éprouver ? (2) Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux ; [Ainsi] Dieu connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. (3) »

C’est quoi l’épreuve ?
Chers frères, chères sœurs l’épreuve est un examen ou un ensemble de testes que subit un candidat afin d’évaluer ses aptitudes.
L’épreuve est une sounah générale, c’est-à-dire Dieu Tout Puissant éprouve tout le monde y compris les prophètes et les envoyés ; mais l’épreuve de ces derniers n’est pas une épreuve pour voir s’ils disent la vérité ou non, mais plutôt un examen pour les renforcer d’avantage, pour leur donner plus de force, plus d’endurance et de disposition naturelle à résister à la souffrance physique et morale. Ils sont éprouvés afin de leur donner la force de supporter et d’endurer avec patience.
Dieu Le Très Haut a éprouvé la plupart de ses prophètes comme Ayyoub, Younous, Youssuf, Moussa, Issa, Ibrahim, Mouhammad (P). Ces prophètes ont traversé des épreuves très dures et très particulières et ils se sont même trouvés dans des situations très dangereuses pour eux-mêmes et pour leurs vies.

Parmi eux certains ont été complotés, d’autres ont été victimes de meurtres, d’autres on a tenté de les tuer ou crucifié.
D’autres prophètes ont été éprouvés dans leurs enfants, leur fortune, dans leur santé, à travers les femmes et la prison (Youssouf).

Quant à nous, en tant qu’homme ordinaire, Dieu nous éprouve tous les jours pour que nous découvrions si nous sommes véridiques avec nous même ou avec notre Seigneur ou tout simplement nous sommes des menteurs.

Tous les jours Dieu nous teste dans diverses situations, dans notre religion, dans notre fortune, dans nos enfants, dans notre subsistance, dans notre santé et dans notre foi.

Et il est nécessaire que nous soyons patients ; il ne faut pas que contestions ou nous protestions ; et il ne faut surtout pas mécroire dans les épreuves pour réussir les testes.

Également les Saints et les Imams ont été éprouvés dans de très dures épreuves et aujourd’hui particulièrement nous voulons nous rappeler de l’épreuve de l’Imam Al Houssein.

Chers frères et sœurs, l’épreuve de l’Imam Al Houssein était une épreuve très particulière.
D’abord il n’avait pas beaucoup de partisans et on lui avait proposé le pouvoir, la fortune, l’autorité, tout ce qu’il voulait en échange de son acte de soumission, de fidélité et d’obéissance à Yasid.
Mais qu’est-ce que cela sous-entend si Imam Houssein l’avait fait ?
Cela voudrait dire que si Imam reconnait et accorde une légitimité au pouvoir de Yazid.
Cela voudrait dire que la représentation de l’Islam sera incarnée par un pouvoir qui, justement, a dévié de cette religion.
Cela voudrait dire la fin de la religion, la fin de l’Islam authentique.
Car Yazid et avant lui Mouhawiya avait d’autres plans et d’autres objectifs contre l’islam.
Puis si Imam Houssein avait été trahi par les gens de Koufa qui lui avaient promis un soutien dans sa révolution et finalement ont fait tué son envoyé Mouslim Ibn ‘Aqil.
Imam Al Houssein se trouve donc en face d’un manque de loyauté et devant la trahison. Il ne restait plus que deux alternatives : soit il continu le chemin en direction de la mort en martyr, soit il fait allégeance et tout rentre dans l’ordre. Et dans ce deuxième cas, c’est dire adieu à l’Islam et Imam Al Houssein.

Hors de question de choisir la deuxième alternative ! Et finalement Imam Houssein n’a plus qu’un seul choix, celui d’aller vers le sacrifice et il y est allé et l’a assumé jusqu’au bout, avec responsabilité.
Nous pouvons alors dire qu’Imam Houssein a réussi son examen ; il a réussi l’examen le plus dur de l’histoire musulmane.
Nous pouvons dire qu’Imam Al Houssein a passé avec succès l’épreuve ; il l’a réussi haut la main.

C’est pour cela que la commémoration de Achoura est pour les musulmans et pour les non musulmans car Imam Al Houssein est pour tout homme dans tous les coins du monde.
Pour confirmer tout ceci, des témoignages ont été capitalisé sur Imam Houssein venant de beaucoup de célébrité et nous pouvons en citer quelques-uns :
“Ce que j’ai appris de Hussain c’est comment parvenir à la victoire bien qu’opprimé.”
(Le Mahatma Gandhi, leader défunt de l’Inde)

“J’ai passé plus de 20 ans en prison, puis, une nuit, j’ai décidé de me rendre en signant tous les termes et conditions du gouvernement. Mais soudain, j’ai pensé à Imam Hussain et ce qui s’est passé à Karbala qui m’ont donné de la force pour défendre le droit à la liberté et à la libération et c’est ce que j’ai fait.

(Nelson Mandela)